Chargement Évènements

« Tous les évènements

  • Cet évènement est passé

[WEBINAIRE] Journée d’études “Utopies et influences”

janvier 7

- Gratuit

Lien de participation
https://us02web.zoom.us/j/87189567065

Argumentaire
La journée d’étude entend explorer la notion d’utopie à travers ses mécanismes d’influence. L’utopie sera examinée à l’aune de la structure narrative qui, depuis son apparition fait d’elle un récit singulier installé dans le temps et distinct de l’idéologie (Mannheim, 1929). Il s’agira d’identifier ses évolutions au gré des époques et des civilisations (dystopique, contre-utopique ou anti-utopique) en interrogeant le rôle et la place que l’utopie occupe dans l’imaginaire collectif et celui de nos institutions modernes et post-modernes (Castoriadis, 1975). L’enjeu de cette journée est d’examiner la « force » de l’utopie qui, comme l’explique Robert Redeker « n’a nul besoin de devenir complète pour produire des effets dans le champ socio-historique » (Redeker, 2003).

L’utopie, la dystopie et la contre-utopie ont progressivement imprégné les strates discursives de nos sociétés contemporaines. Ces dernières sont particulièrement avides, depuis le XVIIIe siècle, de
changements et d’idéaux, d’autant plus qu’elles connaissent le désenchantement. Dès lors, nous
pouvons nous demander dans quelle mesure la charge symbolique que les récits utopiques revêtent (Sfez, 1995) permettrait aux acteurs travaillant dans des systèmes d’organisation privés et publics
d’élaborer des stratégies de communication d’influence au niveau socio-politique, économique, sanitaire, médiatique et culturel.

Les contributeurs exploreront en ce sens les tenants et aboutissants des discours et récits utopiques, dystopiques (comme repoussoir) et contre-utopiques (proposition alternative à l’utopie dominante) du point de vue notamment des techniques rhétoriques (persuasion, dissuasion…) utilisées par les acteurs. Ils mettront au jour les effets attendus et induits par ces messages au niveau psycho-comportemental en étant attentifs à identifier les logiques de résistance dont peuvent faire preuve les «protagonistes». Car force est de souligner que si l’utopie, intrinsèquement liée aux discours d’influence, participe à l’amélioration d’une situation, son usage peut également s’avérer contestable d’un point de vue éthique lorsqu’il est synonyme de mésinformation, désinformation ou manipulation.

Bibliographie indicative :
– C. Castoriadis, L’institution imaginaire de la société, Points, 1999.
– P. Macherey, De l’utopie, Paris : De l’incidence éditeur, 2011. 1ère éd. 1975.
– K. Mannheim, Idéologie et utopie, Paris : Maison des sciences de l’homme, 2006. 1ère éd. 1929.
– P. de Moncan, Villes utopiques, villes rêvées, Paris : Edition du Mécène, 2003.
– R. Redeker, « La vraie puissance de l’utopie », Le débat, 2003/3, n°125, p. 100-111.
– L. Sfez, La santé parfaite, Paris : Seuil, 1995.

Programme

La journée se structurera autour des axes suivants :

• Enjeux philosophiques et histoire des utopies, dystopies et contre-utopies à travers les influences qu’elles ont eues dans l’imaginaire collectif à travers des œuvres littéraires
• L’incarnation des utopies dans la réalité socio-urbaine
• Les composantes utopique, dystopique et contre-utopique de la communication d’influence dans les sphères institutionnelles privées/publiques

9.00-9.15
Introduction à la journée, Tiphaine ZETLAOUI, Gérald PRÉHER et David DOAT

9.15-10.15
Sébastien LAOUREUX, Université de Namur, « L’utopie, entre altérité critique au cœur du présent et projection d’un futur autre »

10.15-10.45
Stéphane SITAYEB, Université Paris-Saclay VALE (Paris Sorbonne), « Les utopies avortées du décadentisme européen (1880-1900): psychogéographie d’une sur-civilisation »

10.45-11.00 Pause café

11.00-11.30
Gérald PRÉHER, Université Catholique de Lille, CIRPaLL (Angers), « La Destinée Manifeste au féminin : Utopie et féminisme dans Herland de Charlotte Perkins Gilman »

11.30-12.00
Karima THOMAS, Université d’Angers, CIRPaLL, « En Pénétrant dans le cœur de la forêt’ ou le paradis retrouvé »

12.00-12.30
Stéphanie MAERTEN, Université Catholique de Lille, « ‘The Experimental Subject’ de Joyce Carol Oates : entre dérive grotesque et vraisemblance »

12.30-13.00
Conclusions de la matinée

13.00-14.00 Pause-déjeuner

14.00-14.30
Franck DAMOUR, Université Catholique de Lille, ETHICS, « La science-fiction heureuse : oxymore, retour aux sources ou dépassement ? »

14.30-15.00
Christophe BATICLE, Université de Picardie Jules Verne, « La figure tutélaire de la cité gallo-romaine comme matrice justificatrice au projet économique Rose-de-Picardie »

15.00-15.30
Mamadou FOFANA, Université Catholique de Lille, ETHICS, « Utopie et co-influence des Living Labs »

15.30-15.40 Pause café

15.45-16.15
Vincent AUBERT, Université Catholique de Lille, ETHICS, « Les définitions systémiques du racisme, leur adversaire dystopique et le débat public »

16.15-16.45
Morgane BELHADI, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, Laboratoire IRMECCEN,
« La narratologie graphique du Front/Rassemblement national : entre utopie et dystopie »

16.45-17.15
Conclusions et ouvertures finales

Organisateurs
Tiphaine ZETLAOUI, Université Catholique de Lille, ETHICS, Influenthics
Gérald PRÉHER, Université Catholique de Lille, CIRPaLL (Université d’Angers)
David DOAT, Université Catholiqe de Lille, ETHICS, Chaire Ethique, Technologie et Transhumanismes

Pour découvrir les résumés et les biographies des intervenants, télécharger la plaquette ci-dessous :

7 janv-Utopies et influences-mail

Détails

Date :
janvier 7
Prix :
Gratuit
Catégorie d’évènement:
Étiquettes évènement :
,

Lieu

en ligne
France + Google Map

Détails

Date :
janvier 7
Prix :
Gratuit
Catégorie d’évènement:
Étiquettes évènement :
,

Lieu

en ligne
France + Google Map