Articles

[JOURNÉE D’ÉTUDE] : RSO et achats publics : entre contraintes et performances

, ,

RSO et achats publics : entre contraintes et performances

Jeudi 23 Novembre 2017, 13h30-17h30- MESHS, 2 rue des Canonniers, 59000 Lille, Espace Baïetto

Depuis les années 2000, les incitations à la mise en place de démarches d’achats publics responsables se font de plus en plus pressantes pour les collectivités territoriales. La prise en compte du développement soutenable dans la commande publique s’impose comme un dispositif central de la « responsabilité sociétale des organisations » (RSO) et représente un enjeu majeur pour la transition écologique et sociale des territoires. Néanmoins, à ce jour, de multiples questions restent ouvertes.

  • Dans quelle mesure les évolutions juridiques récentes renouvellent les outils à disposition des collectivités territoriales ?
  • A quelles tensions entre contraintes économiques et performances sociales et environnementales les collectivités territoriales doivent-elles faire face aujourd’hui ?
  • Quels sont les risques sous-jacents aux appels à la RSO, vis-à-vis de l’avancée du New Public Management ?
  • A quelles conditions les collectivités territoriales peuvent-elles développer de véritables « politiques » d’achats, intégrant mieux la dimension de long-terme ?
  • Quelles sont les initiatives territoriales phares, les diverses stratégies possibles et leurs retombées pour les acteurs du territoire ?

Ces grands ensembles de questions structureront les débats entre chercheurs et praticiens durant cette journée d’étude, organisée par l’équipe du projet chercheurs-citoyen RSECO – « Une RSE repensée – De l’implication des acteurs à une réappropriation par les politiques publiques ».

Organisateurs :

Malik Bozzo-Rey, Maitre de conférences en éthique, ETHICS (EA 7446), Institut Catholique de Lille

Leslie Carnoye, Post-doctorante en économie, ETHICS (EA 7446), Institut Catholique de Lille

Guillaume Delalieux, Maitre de conférences en gestion, CERAPS (UMR 8026), Sciences Po Lille

Frédéric Fournier, Chef de projet, Association YAMANA

Nicolas Postel, Professeur en économie, Clersé (UMR 8019), Université de Lille, Sciences et Technologies

Juliette Sénéchal, Maitre de conférences en Droit, CRDP (EA 4487), Université de Lille, Droit et Santé

Richard Sobel, Professeur en économie, Clersé (UMR 8019), Université de Lille, Sciences et Technologies

 

PROGRAMME : 

13h30-13h45 : Présentation du projet RSECO

13h45-14h45 : Conférence plénière

13h45-14h05 : Gérard Brunaud, Ex-chargé de mission interministérielle politique d’achats publics responsables, Membre fondateur de l’OBSAR

14h05-14h25 : Mathias Amilhat, Maitre de conférences en droit public, Université de Lille, Droit et Santé

14h25-14h45 : Discussion avec la salle

Animation : Leslie Carnoye, post-doctorante RSECO

14h45-15h00 : Pause-café

15h00-16h20 : Témoignages des initiatives territoriales

15h00-15h20 : Yannick Leroy, Acheteur-référent achat public responsable, Communauté Urbaine de Dunkerque, Animatrice du réseau achat responsable NPDC

15h20-15h40 : Céline Frahita-Levoir, Cheffe du Bureau Supports et Techniques d’Achat, Direction des Finances et des Achats, Mairie de Paris

15h40-16h00 : Gaëlle Boulogne, Responsable Commande Publique – Assurance, Valenciennes Métropole (sous-réserve)

16h00-16h20 : Discussion avec la salle

Animation : Frédéric Fournier, chef de projet association YAMANA

16h20-16h30 : Pause-café

16h30-17h30 : Table-ronde

16h30-17h00 : Echange de questions-réponses avec les intervenants

17h00-17h30 : Ouverture du débat avec la salle

Animation : Nicolas Postel, Professeur à l’Université de Lille, Sciences et Technologies

 

[COLLOQUE] : Le temps des transhumains

, ,

Colloque :  Le temps des transhumains. Contributions à la re-présentation de notre présent
Vendredi 17 novembre 2017 – De 8h45 à 18h – Maison des chercheurs – 60bis, bd Vauban

« S’il est avéré qu’aujourd’hui le présent l’emporte, cannibalisant pour ainsi dire les autres temps, se pose une dernière question. S’agit-il d’un présentisme par défaut, faute de mieux,
en attendant autre chose, en particulier que le futur retrouve un rôle moteur, sinon prépotent, comme naguère encore ? A-t-on affaire à un moment d’arrêt provisoire du temps historique ? Ou
s’agit-il, au contraire, des linéaments d’un présentisme plein, c’est-à-dire d’un nouveau régime d’historicité où le présent s’installerait durablement en position dominante ? ».

Ces considérations de l’historien François Hartog conduisent à une réflexion plus large, interdisciplinaire, sur la temporalité. D’autres interrogations s’ajoutent alors, telles que : « quel type de subjectivité se constitue dans la modernité, si celle-ci se caractérise notamment par l’évanouissement de la dimension du temps ? Comment se construit le sujet contemporain, si la tradition et la mémoire généalogique ne font plus pour lui référence, et si l’Histoire s’accélère au rythme des ordinateurs ? Selon quelles modalités est-on aujourd’hui présent à l’Histoire, si la fin de l’Histoire est notre présent ? ».

De ce questionnement, les discours transhumanistes sont à la fois le symptôme et le répondant. Recyclant les vieilles angoisses humaines dans un imaginaire de science-fiction ; organisant des stratégies commerciales et politiques à la mesure de leur démesure ; configurant le sujet humain à l’image d’un techno-Prométhée sans fin ni passé ; les transhumanistes proposent  à notre temps un autre Temps, un autre Récit, une autre Humanité. Ces nouveaux mythes organisateurs de l’univers contemporain sont ainsi à interroger tant dans leur dimension collective que dans leur impact sur les trajectoires subjectives.

La détemporalisation du temps serait-elle alors le symptôme cardinal d’une déresponsabilisation subjective ? L’espèce humaine est-elle encore le « sujet » de l’Histoire, le processus historique étant alors porté par des processus technoscientifiques sans sujet ? Les rythmes du temps présent commandés par les machines laissent-ils place encore à une construction sociosubjective du rythme ?

Nous vous proposons, dans le cadre de la chaire « Ethique et Transhumanisme » de l’Université Catholique de Lille, d’expliciter ces problématiques.

 

Télécharger le  Programme-Le temps des transhumains-17112017

« Transhumanisme(s) en question(s) »: Programme 2017-2018

, ,

Le séminaire porte, pour sa troisième édition annuelle, sur les questions philosophiques et éthiques soulevées par la mouvance transhumaniste. Organisé par la Chaire « Ethique
et transhumanisme » (Laboratoire ETHICS – EA 7446, Université Catholique de Lille) avec le soutien de la Région des Hauts de France, le transhumanisme y est abordé comme un objet de pensée révélateur des tensions et questions anthropologiques de fond soulevées par les développements technoscientifiques contemporains.

Programme des séminaire 2017-2018

Lire la suite

Séminaire « Transhumanisme(s) en question(s) »

, ,

Pour sa troisième édition annuelle et sa première séance 2017-2018,

le séminaire « Transhumanisme(s) en question(s) » de la chaire Ethique et Transhumanisme de l’Université Catholique de Lille, cofinancement Région des Hauts de France, vous donne rendez-vous mercredi 27 septembre prochain, de 12 à 14h, à la Maison des Chercheurs (60 bis, Rue du Port, 59800 Lille).

Nous aurons le plaisir d’accueillir :

 

Nathanaël Jarrassé

Chargé de recherche CNRS à l’Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique – Université Pierre et Marie Curie, Paris

Pour une présentation intitulée :

« Potentialités, limites et enjeux éthiques de l’augmentation prothétique ».

Lire la suite

A vos agendas….

,

Noter dès aujourd’hui la date du premier Congrès international « Ethique et transhumanisme »  les 20, 21 et 22 juin 2018 à Lille. Plus d’informations rapidement

 

Agenda Séminaire ETH+ 2017-2018 :

Comme les années précédentes, les séances du séminaire se tiendront à la Maison des chercheurs (60bis, 5ème étage, rue du port, 59016 Lille), de 12h à 14h (14h30 pour celles et ceux qui pourront prolonger). Nous aurons toujours la possibilité de déjeuner ensemble (chacun apportant son pique-nique) entre 12h00 et 12h30. Nos intervenants invités entameront leurs interventions à 12h30 précises, après le temps du repas. Lire la suite

Cycle de conférences : Aux sources du cyberespace et des sciences de la complexité

, ,

Aux sources du cyberespace et des sciences de la complexité - Jacques Print, professeur émérite du Cnam, Professeur invité du Centre Sèvres

Le cyberespace qui se construit sous nos yeux n’aurait pas pu exister sans l’invention d’une machine qui n’aurait jamais du fonctionner tant les obstacles pour la construire étaient nombreux : l’ordinateur, le computing instrument de von Neumann, que chacun manipule quotidiennement, le smartphone de la « Petite Poucette » de Michel Serres.

Pour savoir où l’on va, mieux vaut savoir d’où l’on vient !

Nous allons examiner comment et pourquoi ce qui paraissait impossible a été réalisé, et comment cela a pu faire naître un sentiment de toute puissance, chez les usagers et les commanditaires. La Guerre Froide dont on a oublié qu’elle avait perduré jusqu’au collapsus de l’URSS, avait porté au dépassement l’élite technoscientifique occidentale, que ce soit le projet Manhattan dont l’ordinateur est une retombée, le programme spatial orchestré par la NASA qui a vu naître la microélectronique, ou encore le projet du CERN sur les ruines de l’Europe, qui a donné naissance au premier cyberespace pacifique avec l’invention du Web.

Dans ces conférences nous aurons l’occasion de croiser le destin de scientifiques qui ont joué un rôle de premier plan : John von Neumann, le « prophète du 21ème siècle » ; Norbert Wiener, inventeur de la cybernétique et promoteur de l’ « usage humain des êtres humains » ; Alan Turing, le briseur de code de la machine ENIGMA, un destin tragique pour celui dont on dit qu’il a sauvé des millions de vies lors de la Seconde Guerre mondiale ; et aussi Claude Shannon, l’inventeur des codes correcteurs d’erreurs, sans lesquels aucune de nos machines ne survivrait plus de 5 minutes aux aléas de l’environnement. Lire la suite

Transhumanism, AI and Society

,

Transhumanism, AI and Society.Mercredi 12 juillet 2017

Transhumanism, AI and Society

Joanna Bryson, Professeur invité à l’Université de Princeton, Professeur à l’Université de Bath, intelligence des systèmes, intelligence artificielle

 

Workshop « Experiments, Morals, and Machines »

,

workshop « Experiments, Morals, and Machines »

Mardi 11 juillet 2017

Workshop « Experiments, Morals, and Machines »

« Ce workshop constitue une occasion unique pour discuter de l’impact des artéfacts intelligents sur la coopération humaine et la sensibilité morale des agents. L’objectif du workshop est d’évaluer l’intérêt scientifique du recours à la méthode expérimentale pour mettre à jour et évaluer les problèmes éthiques soulevés par les usages sociaux de l’intelligence artifi cielle. » Rustam ROMANIUC et David DOAT

Lire la suite

Les dilemmes éthiques de la voiture de demain

, ,

Questions posées par un constructeur d’automobiles : Quels sont les défis éthiques de la voiture de demain ? Si une voiture autonome se trouvait plongée sur la route dans une situation telle que son issue engageait inévitablement le pronostic vital, soit des usagers de la voiture, soit des passants alentour, laquelle de ces deux populations la voiture autonome devrait-elle protéger prioritairement ? Qui dispose da la légitimité pour déterminer quelle règle éthique l’algorithme de la voiture devrait-il incorporer ? Lire la suite

Journée d’étude : La philosophie des techniques en dialogue avec l’éthique : réflexivité, objets techniques et temporalité

, ,

La philosophie des techniques en dialogue avec l’éthique : réflexivité, objets techniques et temporalité

La philosophie des techniques en dialogue avec l'éthique

 

 

Mercredi 7 juin 2017 (journée libre et gratuite)

Information et inscription :

benjamin.bourcier@univ-catholille.fr et alain.loute@univ-catholille.fr

 

 

 

Résumé de la journée d’étude

Lire la suite