[ARTICLE ] : La transparence : une modalité de la démocratie par Malik Bozzo-Rey

, ,

La mise à disposition par Wikileaks de millions d’emails et de documents, la création d’une Haute Autorité pour la transparence de la vie publique puis d’une Loi de moralisation de la vie politique, le premier pas vers la protection des lanceurs d’alertes avec la Loi Sapin 2 sont autant d’exemples qui viennent nous rappeler, si besoin était, à quel point la transparence est devenue une norme qui structure l’organisation de nos sociétés démocratiques. Pourtant, elle ne cesse d’être critiquée et les paradoxes qu’elles soulèvent sont autant d’arguments utilisés pour tenter d’amoindrir ses effets et ses exigences. Quelle valeur donner alors à cette « injonction » à la transparence qui semble caractériser le débat politique, économique et social ?

 

Par Malik Bozzo-Rey, philosophe et directeur de recherche au laboratoire ETHICS de l’Université Catholique de Lille.

Découvez l’aticle complet : http://acteursdeleconomie.latribune.fr/debats/opinion/2017-09-22/la-transparence-une-modalite-de-la-democratie-751209.html Lire la suite

« Transhumanisme(s) en question(s) »: Programme 2017-2018

, ,

Le séminaire porte, pour sa troisième édition annuelle, sur les questions philosophiques et éthiques soulevées par la mouvance transhumaniste. Organisé par la Chaire « Ethique
et transhumanisme » (Laboratoire ETHICS – EA 7446, Université Catholique de Lille) avec le soutien de la Région des Hauts de France, le transhumanisme y est abordé comme un objet de pensée révélateur des tensions et questions anthropologiques de fond soulevées par les développements technoscientifiques contemporains.

Programme des séminaire 2017-2018

Lire la suite

Séminaire « Transhumanisme(s) en question(s) »

, ,

Pour sa troisième édition annuelle et sa première séance 2017-2018,

le séminaire « Transhumanisme(s) en question(s) » de la chaire Ethique et Transhumanisme de l’Université Catholique de Lille, cofinancement Région des Hauts de France, vous donne rendez-vous mercredi 27 septembre prochain, de 12 à 14h, à la Maison des Chercheurs (60 bis, Rue du Port, 59800 Lille).

Nous aurons le plaisir d’accueillir :

 

Nathanaël Jarrassé

Chargé de recherche CNRS à l’Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique – Université Pierre et Marie Curie, Paris

Pour une présentation intitulée :

« Potentialités, limites et enjeux éthiques de l’augmentation prothétique ».

Lire la suite

Publication

,

Malik Bozzo-Rey co-publie avec Guillaume Delalieux  un article intitulé  » Lanceurs d’alerte : de l’obligation morale à l’éthique organisationnelle  » dans l’ouvrage  » Les lanceurs d’alerte : Quelle protection juridique ? Quelles limites ?

Résumé :

Les lanceurs d’alerte occupent depuis quelques temps une place centrale dans l’actualité et suscitent un intérêt grandissant auprès du grand public et de la communauté scientifique.
Cet ouvrage collectif revient sur l’édification récente du statut du lanceur d’alerte et de son régime juridique, afin de dessiner les pistes d’évolution dans les différents domaines concernés et de tirer les enseignements des expériences étrangères notables en matière de whistleblowing.
Sont ainsi étudiés successivement : les perspectives, le cadre juridique européen, les situations juridiques nationales (l’acteur, les champs et techniques, l’interaction des alertes), regards comparés, regards institutionnels.

Points forts de l’ouvrage:

  • Une étude exhaustive des lanceurs d’alerte menée par les meilleurs spécialistes.
  • A jour de la loi Sapin II du 9 décembre 2016 créant le statut du lanceur d’alerte.

Sous la direction de Mathieu Disant, professeur à l’Université de Saint Etienne et Delphine Pollet-Panoussis, maître de conférences à l’Université catholique de Lille.

 

Plus d’informations : https://www.lgdj.fr/les-lanceurs-d-alerte-9782275057071.html

Philosophie et management : La transparence à tout prix ?

, ,

Les affaires de ces dernières années, internet et la multiplication des sources d’informations nous poussent à réclamer toujours plus de transparence. Dirigeants politiques, managers, représentants institutionnels… tous sont conscients de cette injonction. Si elle est devenue la règle dans les pays anglo-saxons, elle pose encore question dans nos pays latins. Le débat est même encore plus vif dans les milieux économiques.

Jusqu’où la transparence doit-elle aller ? Doit-elle être la règle pour tout ? La vérité doit-elle primer sur ses conséquences ? Sommes-nous entrés dans l’ère de la transparence à tout prix ?

Pour répondre à ces questions, Acteurs de l’économie-La Tribune propose, en partenariat avec iaelyon, la 9e conférence du cycle « Philosophie & Management » le vendredi 29 septembre 2017 à 12h15.

Pour en débattre :

  • Malik Bozzo-Rey, maître de conférences en Ethique à l’Institut Catholique de Lille
  • Daniel Karyotis, directeur général de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes

Débat animé par Violaine Madinier.

Inscription obligatoire : http://acteursdeleconomie.latribune.fr/evenements/inscription/philosophie-et-management-la-transparence-a-tout-prix

Lieu :

iaelyon School of Management
Université Jean Moulin

Manufacture des Tabacs – Auditorium Malraux
16 rue du Professeur Rollet
69008 LYON
(M° Sans Souci – Tramway T4 Manufacture des Tabacs)

Publication

,
Malik Bozzo-Rey publie chez Classiques Garnier l’article « Aptitudes et démocratie chez Bentham et Mill » dans l’ouvrage : « Représentation politique et transformations de la citoyenneté – XVIIe-XXIe siècle ».
Rejoignant le souci de l’histoire conceptuelle, ce livre examine les différentes dimensions qu’a revêtues la représentation politique depuis le xviie siècle et jusqu’à l’âge contemporain, et évalue dans quelle mesure elle a été au cœur des transformations de la vie civile et citoyenne.

Cycle de conférences : Aux sources du cyberespace et des sciences de la complexité

, ,

Aux sources du cyberespace et des sciences de la complexité - Jacques Print, professeur émérite du Cnam, Professeur invité du Centre Sèvres

Le cyberespace qui se construit sous nos yeux n’aurait pas pu exister sans l’invention d’une machine qui n’aurait jamais du fonctionner tant les obstacles pour la construire étaient nombreux : l’ordinateur, le computing instrument de von Neumann, que chacun manipule quotidiennement, le smartphone de la « Petite Poucette » de Michel Serres.

Pour savoir où l’on va, mieux vaut savoir d’où l’on vient !

Nous allons examiner comment et pourquoi ce qui paraissait impossible a été réalisé, et comment cela a pu faire naître un sentiment de toute puissance, chez les usagers et les commanditaires. La Guerre Froide dont on a oublié qu’elle avait perduré jusqu’au collapsus de l’URSS, avait porté au dépassement l’élite technoscientifique occidentale, que ce soit le projet Manhattan dont l’ordinateur est une retombée, le programme spatial orchestré par la NASA qui a vu naître la microélectronique, ou encore le projet du CERN sur les ruines de l’Europe, qui a donné naissance au premier cyberespace pacifique avec l’invention du Web.

Dans ces conférences nous aurons l’occasion de croiser le destin de scientifiques qui ont joué un rôle de premier plan : John von Neumann, le « prophète du 21ème siècle » ; Norbert Wiener, inventeur de la cybernétique et promoteur de l’ « usage humain des êtres humains » ; Alan Turing, le briseur de code de la machine ENIGMA, un destin tragique pour celui dont on dit qu’il a sauvé des millions de vies lors de la Seconde Guerre mondiale ; et aussi Claude Shannon, l’inventeur des codes correcteurs d’erreurs, sans lesquels aucune de nos machines ne survivrait plus de 5 minutes aux aléas de l’environnement. Lire la suite

Rencontre avec Costica Bradatan, lauréat de la Bourse Fulbright

,

Costica Bradatan is a Professor of Humanities in the Honors College at Texas Tech University, USA, and an Honorary Research Associate Professor of Philosophy at University of Queensland, Australia. He has also held faculty appointments at Cornell University, Miami University, University of Wisconsin-Madison, University of Notre Dame and Arizona State University, as well as at several universities in Europe and Asia.

Bradatan is the author and editor of ten books, most recently Dying for Ideas. The Dangerous Lives of the Philosophers (Bloomsbury, 2015). His work has been translated into a number of languages, including Dutch, Italian, Chinese, Vietnamese, and Farsi.

He has also written book reviews, essays, and op-ed pieces for such publications as the New York Times, Washington Post, Times Literary Supplement, Aeon, Dissent, The New Statesman, Boston Review, Christian Science Monitor, The Globe & Mail, and other similar venues. Bradatan serves as the Religion/Comparative Studies Editor for the Los Angeles Review of Books.

Lire la suite

17ème Rencontres Economiques d’Aix-en-Provence

, ,

Session 7 – Serons-nous encore des humains ?

Philippe LAMOUREUX, Directeur-Général Le LEEM ; Paul JORION Professeur Associé Université Catholique de Lille ; Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé, France ; Guy VALLANCIEN Membre de l’Académie Nationale de Médecine

 

Quand un nouvel appareil ou une nouvelle technique sont inventés, ou qu’un progrès majeur est réalisé sur un appareil ou une technique existante, ce n’est qu’exceptionnellement que cet événement intervient dans un secteur où un comité d’éthique a été mis en place pour déterminer si une telle invention aura le droit d’être diffusée ou non. Du coup, dans le domaine civil, ce seront les entreprises dans leur ensemble, et dans le domaine militaire, l’armée, qui décideront de sa carrière.

Le consumérisme, la publicité, font que la réussite commerciale d’un nouveau produit ne reflète que très imparfaitement son utilité objective : les effets de mode et la capacité de l’objet d’être un marqueur de différenciation sociale, joueront un rôle important dans sa popularité ultérieure.

Lire la suite

Les dilemmes éthiques de la voiture de demain

, ,

Questions posées par un constructeur d’automobiles : Quels sont les défis éthiques de la voiture de demain ? Si une voiture autonome se trouvait plongée sur la route dans une situation telle que son issue engageait inévitablement le pronostic vital, soit des usagers de la voiture, soit des passants alentour, laquelle de ces deux populations la voiture autonome devrait-elle protéger prioritairement ? Qui dispose da la légitimité pour déterminer quelle règle éthique l’algorithme de la voiture devrait-il incorporer ? Lire la suite